Anthrow Circus

View From a Pandemic: Les Voisins d’Abord

FILM, TEXT, & PHOTO BY CATHERINE RICOUL


“Les voisins d’abord” est un film joyeux tourné alors que nous, voisins de fenêtres, nous essayions de vivre à l’heure du confinement. Chaque soir, à 20H00, un peu avant, un peu après, nous avions rendez-vous à nos fenêtres pour discuter, échanger des objets, des lettres, faire voyager des poissons, des baleines ou même des méduses sur nos lignes de vie tendues au-dessus des cours. “Les voisins d’abord” parlent de solidarité, du plaisir d’être ensemble même si nous étions chacun enfermés entre les quatre murs de nos appartements.

“Les Voisins d’Abord” is a happy film shot as we window-neighbors tried to live during the time of confinement. Every evening, at 8 pm, a little before, a little after, we would meet at our windows to chat, exchange objects and letters, and make fish, whales, or even jellyfish travel along our lifelines stretched over the courtyards. “Les Voisins d’Abord” speaks of solidarity, of the pleasure of being together even though we were each locked up inside the four walls of our apartments.


Author profile
Catherine Ricoul

Catherine Ricoul aime les bords de mer et ceux des fleuves et elle arpente les marges, celles des villes surtout ou celles glacées du Grand nord. Carnets, journaux de bord, et installations ont été les premiers objets artistiques issus de ces expériences. Puis elle a commencé un travail de films documentaires à Berlin, ville où elle vit plusieurs mois par an. Depuis 2012, via le projet «Berlin à contre-courant» , elle observe et filme les marges de Berlin, celles de son fleuve au travers des portraits de Berlinois les ayant investis, les projets de campements «pirates», de radeaux construits «avec les moyens du bord» et elle analyse ainsi comment des énergies, collectives ou individuelles, se réapproprient ou recréent des espaces pas encore confisqués par la ville en développement. Depuis 2019, elle réalise des films dans son atelier berlinois, des films en stop-motion pour les grands et les petits.

 

Catherine Ricoul is a French visual artist in collage and photography who lives and works in Marseille, France, and Berlin, Germany. As a visual artist, she chose to become a documentary filmmaker after several years in Berlin where she witnessed the transformations of the city that are still ongoing. She decided to film these urban, ecological, and social changes to show how people manage their “right to the public space” and their will to live their dreams in a sustainable way. Learn more about the resulting multilingual, interactive project, Berlin à contre-courant, here. Since 2019, Catherine’s Berlin studio creations include stop-motion films for viewers young and old.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *